top of page

SALARY METHOD – Where is the Silver Lining at the End of the Tunnel?

Updated: Feb 13




Author: Ugo SOKARI GEORGE Co-author: Noel KAMDEM


LA SALARY METHOD – Where is the Silver Lining at the End of the Tunnel?


Local Agents in EU Delegations continue to suffer the consequences of rampant inflation

and the depreciation of local currencies


For some, the impact has been so high that in real terms, that Local Agents earn considerably less today than they did 5 years ago!


The situation is one of declining purchasing power in the face of ever-increasing inflation, with rising food prices taking up more and more of the monthly budget – this is becoming unbearable for many Local Agents particularly when they are the main income provider and have several dependents.


Invariably, the growing cost of consumables and necessities ranging from petrol to groceries, transportation to school fees etc. are becoming unreachable for more and more local staff in third countries. We can only guess how Local Agents in the most affected countries, are making ends meet in the face of sliding, volatile local currencies in relation to Euro/Dollar exchange rates.


In principle, under the agreed Salary method, issues of this nature are taken into consideration, “To take into account special economic or monetary situations, such as high inflation or devaluation, the Head of Delegation may present an intermediate salary review proposal. Intermediate salary reviews are carried out following the same procedures as the Salary Method…” the easy, even if cynical, recourse to what “the majority of the markers” are doing makes this provision virtually useless.


Perhaps, our employers should be courageous and act forcefully in these situations in order to tackle better the everyday situations that Local Agents are confronting which adversely affect their well-being and plunge them into precariousness.


The EU should be bold and lead rather than follow the comparators when it comes to protecting the well-being of their experienced and professional Local Agents


It is now clear that in post-pandemic times and during the on-going, protracted energy crisis, the standard of living of many Local Agents has fallen drastically. Most Local Agents simply do not have any economic buffers to protect them – they rely entirely on their EU income to support their families.


There are always risks in life but maybe, now is the right time to re-visit the LA Salary Method and ensure it is fit for purpose. The European Union can lead in ensuring the competitiveness of its salaries and the well-being of all its Local Agent employees who form the backbone of EU Delegations. They are the largest staff category in EU Delegations and deserve to have their needs fully addressed.


The silver lining at the end of the tunnel may not be clear for the moment but rest assured that USHU together with likeminded trade unions will continue to advocate for protective measures to safeguard the incomes and well-being of Local Agents.


The EEAS and the Commission must review the current Salary Method and ensure that it

protects all Local Agents and provides a decent and competitive income!



LA MÉTHODE SALARIALE – Où sont les avantages au bout du tunnel ?


Les agents locaux dans les délégations de l'UE continuent de subir les conséquences de l'inflation galopante et la dépréciation des monnaies locales


Pour certains, l'impact a été si important qu'en termes réels, les agents locaux gagnent considérablement moins aujourd'hui qu'il y a 5 ans !


La situation est celle d'une baisse du pouvoir d'achat face à une inflation toujours croissante, la hausse des prix alimentaires accaparant de plus en plus le budget mensuel - cela devient insupportable pour de nombreux agents locaux, en particulier lorsqu'ils sont le principal pourvoyeur de revenus et ont plusieurs dépendants.


Invariablement, le coût croissant des consommables et des nécessités allant de l'essence à l'épicerie, du transport aux frais de scolarité, etc. devient inaccessible pour de plus en plus de personnel local dans les pays tiers. Nous ne pouvons que deviner comment les agents locaux des pays les plus touchés parviennent à joindre les deux bouts face à l’instabilité des devises locales par rapport aux taux de change euro/dollar.


En principe, dans le cadre de la méthode de révision salariale convenue, les questions de cette nature sont prises en considération, "Pour tenir compte de situations économiques ou monétaires particulières, telles qu'une forte inflation ou une dévaluation, le chef de délégation peut présenter une proposition de révision des salaires intermédiaires. Les révisions salariales intermédiaires s'effectuent selon les mêmes procédures que la Méthode Salaire… » le recours facile, même s'il est cynique, à ce que font « la majorité des comparateurs » rend cette disposition quasiment inutile.


Peut-être que nos employeur devrait être courageux et agir avec force dans ces situations afin de mieux faire face aux situations quotidiennes auxquelles sont confrontés les Agents Locaux qui nuisent à leur bien-être et les plongent dans la précarité.


L'UE devrait être audacieuse et diriger plutôt que de suivre les comparateurs lorsqu'il s'agit de protéger le bien-être de ses agents locaux expérimentés et professionnels


Il est désormais clair qu'en période post-pandémique et pendant la crise énergétique prolongée en cours, le niveau de vie de nombreux agents locaux a considérablement chuté. La plupart des agents locaux n'ont tout simplement pas de tampons économiques pour les protéger - ils dépendent entièrement de leurs revenus de l'UE pour subvenir aux besoins de leurs familles.


Il y a toujours des risques dans la vie, mais c'est peut-être le bon moment pour revoir la méthode salariale des AL et s'assurer qu'elle est adaptée à son objectif. L'Union européenne peut jouer un rôle de premier plan en garantissant la compétitivité de ses salaires et le bien-être de tous ses agents locaux qui constituent l'épine dorsale des délégations de l'UE. Ils constituent la plus grande catégorie de personnel dans les délégations de l'UE et méritent que leurs besoins soient pleinement pris en compte.


La doublure argentée au bout du tunnel n'est peut-être pas claire pour le moment, mais soyez assurés que l'USHU, en collaboration avec des syndicats aux vues similaires, continuera de plaider en faveur de mesures de protection pour préserver les revenus et le bien-être des agents locaux.


Le SEAE et la Commission doivent revoir la méthode de rémunération actuelle et s'assurer qu'elle protège tous les Agents Locaux et leur fournit un revenu décent et compétitif !


U4U-USHU CANDIDATES IN THE EEAS STAFF COMMITTEE ELECTIONS











188 views0 comments
bottom of page